Lochs & Whisky

En bon chef de clan écossais vous devez gérer votre village au mieux, produire du whisky en suffisance, trouver des ressources, étendre votre village et y englober des lieux spéciaux et nommer de bons délégués au conseil des clans.

Et pour ce faire rien de plus simple. Première chose, choisir un lieu, donc une tuile, pour agrandir son village. Le joueur avance simplement son chef de clan sur le plateau de jeu sur le lieu qu’il convoite, il y place son pion et prend la tuile (après avoir payé le coût) qu’il pose sur son village en suivant les règles de construction (assez strictes il est vrai).

La pose d’une nouvelle tuile active cette tuile et toutes celles qui sont autour, permettant ainsi de produire des matières, du whisky, de déplacer des membres de clan ou les envoyer au conseil. Bref, en une opération, le joueur a effectué l’entier de son tour: prendre une tuile, la poser, appliquer les effets des activations. Puis le joueur pioche une nouvelle tuile de bâtiment qui vient se mettre sur le plateau de jeu. Le joueur suivant est celui qui se situe le plus à l’arrière sur le plateau de jeu.

Qui gagne … gagne !

Il est donc possible de jouer plusieurs fois de suite et de prendre plusieurs tuiles, mais même si c’est tentant, ce n’est pas nécessairement la meilleure stratégie. En effet, les points de victoire s’obtiennent sur différents critères et toujours de la même manière: chaque joueur compare sa situation à celle du joueur qui est le moins bien loti sur le critère considéré.

Trois décomptes ont lieu en cours de partie, au fur et à mesure que les tuiles s’épuisent. A chaque décompte, chaque joueur compare son nombre de tonneaux de whisky, de délégués au conseil et de lieux spéciaux et compare chaque élément au joueur qui en a le moins. Plus la différence est grande, plus le joueur marque de points.

Qui gagne … peut perdre !

Au terme de la partie, un décompte final a encore lieu qui prend en considération les effets de certains lieux spéciaux et le nombre de tuile qui compose chaque village. Mais là, le joueur qui a le plus petit village ne perd aucun point. Les joueurs qui ont des villages plus grands vont perdre des points en fonction de la différence du nombre de tuiles du village par rapport au joueur qui a le plus petit village. Plus la différence est grande plus la perte de points est importante.

Dans sa boîte petit format standard d’Alea, comme San Juan ou Louis XIV où le matériel est à l’aise, Glen More sait se montrer séduisant par une mécanique simple et une durée raisonnable qui en fait un excellent jeu de fin ou de début de soirée, à l’image par exemple de Sankt-Petersburg dont il a le format à la fois en durée et en réflexion.

Une version plus luxueuse est en préparation sous le titre de Glen More II, sur kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/funtails/glen-more-ii-chronicles

Règles françaises : http://www.ludism.fr/regles/?Titre=glen+more

Glen More est un jeu de  Matthias Cramer , édité en 2010 en allemand par Alea, pour 2 à 5 joueurs, durée de la partie 45 minutes, règles environ 15 minutes.

Author Orgulas
Published
Categories Tests
Views 237
0

Recent Posts

Paladins du Royaume de l’Ouest

Barrage

Architectes du Royaume de l’Ouest